Semaine nationale du contrôle des infections

 

English

Du 17 au 21 octobre 2016

Semaine internationale du contrôle des infections

La semaine du 17 au 21 octobre 2016 est la Semaine internationale de la prévention des infections. Le PCI Canada vous souhaite du succès dans votre Semaine du contrôle des infections!

Contexte

La troisième semaine d'octobre a été désignée comme la Semaine nationale du contrôle des infections (SNCI) au Canada et aux États-Unis. Au Canada, on a lancé la Semaine du contrôle des infections en 1988 afin de mettre en relief les efforts consacrés au contrôle des infections dans les hôpitaux, les établissements de soins de longue durée et les organismes communautaires du Canada. Cette semaine thématique donnait aux professionnels du contrôle des infections l'occasion de sensibiliser le personnel soignant et la communauté en général à l'importance de la prévention des infections et de promouvoir de façon voyante et intéressante le travail important que font les professionnels du contrôle des infections. En 1989, le gouvernement fédéral a proclamé la Semaine du contrôle des infections en tant qu'événement annuel.

Cette page Web vous est fournie par le PCI Canada afin de vous aider à planifier et à animer la Semaine du contrôle des infections dans votre établissement. Que votre événement ne dure qu'un jour ou qu'il s'étende sur toute une semaine, vous trouverez ici des informations, des conseils et des outils utiles qui assureront votre succès tout en économisant votre temps et vos ressources.

Bonne chance et bon succès dans votre Semaine du contrôle des infections!

Communiqué de presse

Proclamez la tenue de votre semaine thématique à l'aide de ce texte de proclamation prêt à l'emploi que vous fournit le PCI Canada.. Vous pouvez distribuer ce communiqué à tous les médias de votre région (télévision, radio, journaux, marketing social) et à votre administration afin de promouvoir la Semaine nationale du contrôle des infections (SNCI). Le PCI Canada distribuera ce communiqué aux médias nationaux. Il est souhaitable d'envoyer le communiqué aux médias au moins 10 jours avant la SNCI. Indiquez au bas du communiqué les coordonnées de votre section régionale de l'APIHC. Encouragez aussi vos membres à utiliser ce communiqué ou des parties de celui-ci pour promouvoir la SNCI dans leur communauté, en ajoutant un contact local à la fin.
 
Utilisez le communiqué du PCI Canada ci-dessous lorsqu'il s'agit de promouvoir la Semaine du contrôle des infections. Nous encourageons nos membres à adapter ce message en fonction de leur section régionale ou de leur situation géographique et de l'envoyer à tous les médias de leur région. Il est souhaitable d'inclure un contact local à la fin du message.

Planifier votre semaine

Une des clés du succès d'une Semaine du contrôle des infections est de présenter des activités variées et de maintenir un niveau d'intérêt élevé. Pour connaître le succès, c'est important aussi de faire participer activement une grande variété de personnes ou de départements.

Votre première tâche est de préciser les raisons de la participation de votre organisme à un événement thématique du contrôle des infections et les résultats que vous espérez atteindre. Cette démarche peut se limiter à la formulation de vos « buts et objectifs » ou prendre l’ampleur d’une formulation d’un « énoncé de mission ».

Lorsque vous formulez votre énoncé de mission, il faut :
a) être réaliste – un seul objectif bien atteint peut valoir mieux qu’un excès d’ambition;
b) tenir compte du niveau actuel des pratiques de votre personnel;
c) viser les besoins prioritaires de votre organisme.

Voici des exemples d’énoncés de mission :

  • rehausser la conscience et la connaissance du rôle du praticien, de la praticienne / du comité du contrôle des infections;
  • promouvoir les bonnes pratiques de l’hygiène des mains parmi le personnel;
  • présenter et promouvoir les mesures efficaces contre la propagation d’une maladie infectieuse qui inquiète votre établissement particulièrement;
  • des questions d’actualité dans le domaine du contrôle des infections.

N’oubliez pas qu’à mesure que la planification progressera, l’énoncé de mission se précisera ou s’étendra. Toutefois, pour obtenir l’approbation et l’autorisation d’aller de l’avant, l’efficacité et la crédibilité de la proposition initiale découlent d’une intention bien précisée.

La prochaine tâche est d’obtenir un mandat complet auprès de tous les paliers de gestion de votre organisme, de manière à favoriser le succès de votre projet :

a)Informez votre superviseur immédiat ou superviseure immédiate de votre proposition. La planification et la mise en œuvre de votre événement vous demanderont un surcroît de temps et d’effort. Avec l’engagement de votre gestionnaire en vue d’aider et, au besoin, de déléguer des tâches, vous pourrez prioriser votre engagement.

b)Présentez une proposition au comité du contrôle des infections, ou à un comité analogue dans le cadre de votre organisme. Obtenez d’abord le consensus de ce comité, ensuite approchez l’administration vous-même ou par l’intermédiaire de la présidence de ce comité.

c) Obtenez l’approbation et l’autorisation de l’administration. Un mandat administratif est essentiel non seulement du point de vue organisationnel, mais aussi pour obtenir le soutien et la participation du personnel de gestion.

Vous voilà maintenant prêt à entreprendre la planification de votre événement!

Former un comité de planification

Envisagez de créer un comité de planification de 4 ou 5 personnes; une équipe de cette taille se gère bien et permet de déléguer des tâches. Les membres peuvent ensuite décider de créer des sous-groupes pour se faire aider. Un comité de planification permet de répartir la charge de travail et d’alimenter l’enthousiasme par la mise en commun de la mission de l’événement. Peu importe si vos plans sont modestes ou complexes, vous devriez certainement obtenir l’aide d’au moins une autre personne. L’exploit d’une « personne à tout faire » est impressionnant, mais il mène vite à un épuisement (le vôtre!).

a) Choisir les membres du comité
Les critères du choix des membres du comité sont :

  • l’intérêt pour le projet et la volonté d’y participer;
  • la représentation de divers secteurs de votre lieu de travail (p. ex., entretien ménager, service alimentaire, bénévoles, soins directs);
  • l’inclusion de personnes efficaces et reconnues pour leurs capacités d’organisation;
  • l'inclusion de personnes ayant des talents et/ou des contacts utiles;
  • l'inclusion de membres du personnel qui savent bien travailler en groupe.

b) Préparer la première réunion du comité
Une réunion bien organisée crée un précédent et fait croire que ses membres n’y perdront pas leur temps. Voici quelques lignes directrices :

  • Repérez d’avance les membres auxquels vous aimeriez confier des aspects particuliers de la planification. Approchez ces membres avant la réunion pour déterminer s’ils voudront assumer ces responsabilités.
  • Nommez un ou une secrétaire responsable du procès-verbal des réunions.
  • Fixez la date, l’heure et le lieu d’une réunion en tenant compte des disponibilités de tous les membres.
  • Rédigez un ordre du jour et distribuez-le avant la réunion.

c) Établir l’ordre du jour
Établissez un ordre du jour pour guider la discussion et orienter la réunion. Voici des suggestions de points à inclure à l’ordre du jour :

  • Révisez l’énoncé de mission initial (buts, objectifs).
  • Au besoin, précisez l’énoncé et obtenez le consensus du groupe.
  • Déterminez le groupe ou les groupes à cibler (p. ex., tout le personnel, un département ou un groupe professionnel en particulier, des étudiants, des bénévoles, des groupes à l’extérieur de votre organisme).
  • Fixez la date et la durée de votre événement. Vous voudrez peut-être choisir une date qui coïncide avec la Semaine nationale des infections et aussi vous soucier d’éviter d’entrer en conflit avec un autre événement majeur au sein de votre organisation. La durée de l’événement dépendra de l’envergure de votre projet. C’est peut-être mieux de planifier une activité d’un seul jour si c’est votre première expérience ou si le temps est limité. 
  • Présentez et passez en revue les listes de tâches de chaque groupe de la planification (p. ex. scientifique/éducatif, activités, finances, expositions/présentations, accueil).
  • Fournissez des feuilles de tâches aux responsables de la coordination de chaque groupe. Par exemple :
  • Inscrivez les tâches comme le comité en a convenu. Fixez des dates butoir pour les tâches. Soyez réalistes, mais prévoyez assez de temps pour obtenir les réponses ou vous tourner vers une autre option au besoin. Toutes les tâches devraient être terminées et confirmées au moins une semaine avant l’événement.
  • Déterminez le nombre et la fréquence des réunions nécessaires.
  • Fixez la date de la prochaine réunion.

d) Faire le suivi
Assurez le leadership et les communications au sein de votre comité.

  • Faites circuler les procès-verbaux parmi les membres.
  • Tenez le personnel de gestion concerné au courant de la progression des plans.
  • Révisez les feuilles de travail des tâches, en prévision de leur distribution aux membres responsables de la coordination de chaque comité.
  • N’oubliez pas de dresser votre propre feuille de tâches. Gardez le contact avec les membres du comité de planification.
  • Pratiquez la liaison, la coordination et la résolution de problèmes.
  • Reconnaissez sans faute les réalisations de votre comité. Exprimez votre appréciation.
  • Suivez les procédures d'assemblée pendant tout le processus de planification.

Promouvoir votre semaine

Comment allez-vous promouvoir votre événement? Quel est le message? Qui allez-vous cibler? Comment ferez-vous votre publicité? Vous devez vous poser toutes ces questions pour que vos vaillants efforts aient tout le succès qu'ils méritent. Voici des suggestions :

a) La cible
Les caractéristiques du groupe cible auront un effet direct sur le contenu, la forme et la diffusion de la publicité.

  • Le lieu de l’événement est important. À mesure que le groupe cible grandit en partant des membres de votre établissement pour atteindre d’autres organismes et le grand public, la quantité d’information, les moyens publicitaires utilisés et l’ampleur de la diffusion grandiront aussi.
  • La taille et la diversité de l’événement détermineront la nécessité d’une publicité plus étendue pour atteindre plus de personnes ainsi que des membres clés.
  • L’analyse de la base des connaissances et des besoins du groupe cible déterminera les contenus et les formats de la publicité (p. ex., l’utilisation des termes techniques ou familiers; la pertinence par rapport aux fonctions et aux tâches; les moyens de communication les plus couramment utilisés).

b) Le message
Par sa forme et son contenu, le message devrait :

  • communiquer le mandat — la raison d’être, le but, les objectifs — de l’événement. Les thèmes et les slogans utilisés le mettront en relief;
  • sensibiliser et éduquer grâce à des énoncés informatifs;
  • inciter à la participation active;
  • fournir des informations au sujet des présentations et des activités (p. ex., dates, heures, lieux, titres, aperçu du contenu, nom des personnes qui prononcent une conférence, membres du comité, exposants, commanditaires, etc.);
  • être simple et direct;
  • être bref, ne pas énoncer plus de trois aspects importants du thème;
  • être clair et compréhensible;
  • être conçu de façon à attirer et à capter l’attention du lecteur, du spectateur ou de l’auditeur.

c) Moyens publicitaires

  • Le bouche à oreille est le moyen publicitaire le plus efficace (et le moins coûteux). Il convient bien à la promotion interne (p. ex., conversations, messages d’intérêt public, point à l’ordre du jour d’une réunion).
  • Les circulaires peuvent comprendre les notes de service, les bulletins, les dépliants et les courriels. Le matériel devrait être propre, bien conçu et bien mis en page. Les couleurs vives attirent l’attention. Le recours à l’humour aide les gens à retenir le message.
  • Des affichettes pliantes (chevalets) peuvent servir sur les tables de la cafeteria. Elles peuvent montrer votre logo à l’extérieur et présenter des faits ou un questionnaire informatif à l’intérieur.
  • Des affiches peuvent servir à attirer l’attention rapidement, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre établissement. Il faut s’assurer de les rendre bien visibles. Évitez d’y mettre beaucoup de texte, car l’affiche pourrait avoir l’air surchargée. Utilisez des logos et des images pour attirer l’attention. Évitez l’encombrement et assurez-vous de garder suffisamment d’espace blanc autour des éléments pour qu’ils se remarquent facilement. Vos affiches devraient être assez grandes et le caractère utilisé devrait être facile à lire à distance. Exploitez les couleurs de manière à attirer l’œil. N'oubliez pas d'exposer aussi l'affiche du PCI Canada (voir ci-dessus).
  • Des macarons peuvent aussi servir à l'intérieur de l'établissement avant et pendant l'événement. Un macaron encourage immédiatement la participation, car la personne qui le porte s'identifie à la cause. Distribuez-les abondamment. Plus ils seront nombreux, plus l'impression de soutien et d'unité sera grande. Faites faire des macarons bien conçus, simples et colorés.
  • Les médias de masse comprennent les publications écrites, comme les journaux et revues; des entrevues et des annonces à la radio; des annonces, des entrevues et des documentaires à la télévision. Si vous utilisez des médias de masse, faites vos contacts initiaux plusieurs semaines d'avance. Il se peut que quelques réunions soient nécessaires à la réalisation du projet. Présentez une proposition précise et concise. Respectez les échéances. Écoutez et suivez les conseils du personnel des médias — ils ont l'expertise dans le domaine.

Obtenir des fonds

Dans la plupart des cas, votre événement nécessitera d'autres fonds à ajouter à ce que votre département peut fournir. Voici quelques conseils pour vous aider à trouver ces dollars de plus

a) Bien s'organiser

  • Nommez une personne responsable de recevoir les estimations, de préparer les rapports financiers et d’agir comme trésorier.
  • Évitez sans faute la duplication des efforts. Vos donateurs potentiels n’apprécieront pas les sollicitations répétitives.
  • Chaque groupe devrait s’occuper d’obtenir des estimations pour la partie de la planification dont il est responsable (p. ex. relations publiques, activités).
  • On soumet ensuite les estimations au trésorier, qui prépare un rapport des coûts prévus à soumettre à la discussion et à la révision à la prochaine réunion de planification.

b) Faire le survol des services nécessaires

  • Relations publiques
    Coût de la préparation et de l’impression de source interne vs l’achat de services externes
    Annonces dans les médias
    Macarons, affiches, présentoirs
  • Activités
    Équipement pour les jeux et concours
    Prix
    Rafraîchissements
  • Présentations éducatives/scientifiques
    Conférence avec honoraires
    Conférence d’une personne de l’organisme ou d’un organisme affilié, sans honoraires
    Cadeaux ou hommage aux personnes qui prononcent une conférence
  • Audiovisuel
    Disponibilité de l’équipement de votre organisme vs location d’équipement

c) Obtenir des estimations
Estimez les coûts en téléphonant aux fournisseurs ou en magasinant. Ne prenez pas d’engagements financiers à cette étape.

d) Établir les coûts
Vous avez maintenant fixé un but pour votre campagne de financement. Si les fonds dont vous disposez sont insuffisants, vous pouvez ajuster vos plans pour éviter de dépasser vos limites.

e) Sources de fonds
Il y a plusieurs sources de fonds; n’hésitez pas à demander!

  • Sources internes
    Des fonds accordés à même le budget de votre département ou de votre administration (il vaut mieux présenter une demande cette année en visant le prochain exercice financier)
    D’autres départements peuvent peut-être aider (p. ex., formation et développement du personnel, relations publiques)
  • Distributeurs
    Plusieurs vendeurs de médicaments, de savons, de désinfectants et de fournitures médicales/chirurgicales peuvent contribuer à la planification. Ils peuvent fournir des présentations, du matériel audiovisuel, des documents à distribuer, ainsi que du soutien financier. Consultez la personne préposée aux achats dans votre organisme pour obtenir des contacts. N’oubliez pas non plus nos membres parrains!
  • Bénévoles
    Une demande soumise à l’organisme des bénévoles de votre organisme pourrait mener à une participation et à un soutien significatif.
  • Groupes communautaires
    Plusieurs clubs de bienfaisance communautaires s’intéressent aux enjeux de la santé et de la société associés aux maladies infectieuses et à la santé environnementale. Ces clubs voudraient peut-être fournir du soutien financier et leurs membres voudraient peut-être participer à votre projet.
  • Entreprises locales
    Plusieurs entreprises locales ont des contrats avec votre établissement et seraient tout à fait disposées à vous aider en vous fournissant des produits, des prix de présence ou des services (p. ex., commerce de distributeurs automatiques, de fournitures de bureau, etc.).

Événements éducatifs

Une activité éducative est une excellente façon de promouvoir la Semaine du contrôle des infections. Avant et pendant le processus de planification, tenez compte des principes suivants :

a) La planification

  • Mandat
    • Votre thème devrait déterminer le sujet principal de votre présentation.
  • Groupes cibles
    • Gardez vos groupes cibles à l’esprit.
    • Tenez compte de leur base de connaissances, de leurs fonctions et de leurs besoins.
  • Stratégies d’apprentissage
    • Le temps de concentration des apprenants adultes est de 30 minutes (optez pour des présentations courtes et prévoyez des pauses entre les séances).
    • Les adultes apprennent par l’action (prévoyez des démonstrations pratiques).
    • Les adultes apprennent par la participation (impliquez le personnel, prévoyez une période de questions, demandez au personnel de participer aux discussions d’un panel).
    • L’appel à tous les sens augmente l’apprentissage réceptif (varier les formats : causeries, films, présentations).
  • Organisation
    • Prenez le temps de planifier, d’arranger et d’évaluer.
    • Soyez réaliste en déterminant la durée et l’ampleur de vos présentations.
    • Un petit nombre d’activités bien planifiées et bien présentées peuvent être d’une grande efficacité.
    • Respectez votre horaire (assurez-vous que vos présentations débutent à l’heure prévue et n’excèdent pas le temps accordé).
  • Prévision des coûts
    • Revoyez souvent vos estimations et mettez-les à jour.
    • Si vos attentes et vos fonds disponibles ne concordent pas, considérez d’autres possibilités.


b) Horaire

  • Présentez vos activités à un moment qui favorise la participation du plus de personnel possible.
  • Évitez les heures de pointe au travail.
  • Prévoyez des « reprises » pour vous adapter aux horaires de toutes les équipes de travail.
  • Enregistrez les présentations au bénéfice du personnel qui ne peut pas y assister.
  • Combinez les présentations avec d’autres activités (p. ex., pendant le dîner, lors de réunions).
  • Notez le nombre de participants pour votre évaluation.


c) Lieux

  • Envisagez la tenue de présentations dans les corridors et autres endroits passants.
  • Faites confirmer par écrit la réservation des lieux des présentations.
  • Choisissez des lieux de taille appropriée : pas trop grands, pas trop petits.
  • Prévoir un nombre suffisant de places assises.


d) Conférences

  • Les honoraires pour une conférence varient selon le profil des personnes qui les prononcent.
  • Une personne très connue a un effet promotionnel, mais peut coûter trop cher.
  • Obtenez un devis définitif. Demandez si le montant comprend les dépenses personnelles.
  • Un conférencier ou une conférencière provenant de votre organisme peut être une ressource sous-estimée et plus abordable!
  • Discutez-en avec vos pairs. Vous pourriez vous partager les frais d’une conférence.
  • Voyez si une entreprise peut parrainer la conférence.
  • Confirmez l’engagement de la personne par écrit. Demandez son curriculum vitae afin de préparer le mot de présentation. Déterminez l’équipement requis.
  • Faites des arrangements pour le voyage et le logement d’une personne venant de l’extérieur, au besoin.
  • Rencontrez la personne à son arrivée et veillez à son confort.
  • Envoyez une lettre de remerciement à toutes les personnes qui assurent une présentation.
  • Prévoyez une activité de rechange en cas d’annulation de la conférence.


e) Matériel audiovisuel

  • Prévisionnez, réservez et confirmez la réservation de films et de vidéos.
  • Téléchargez dans un ordinateur portable le matériel d’une présentation électronique avant l’événement, si possible.
  • En préparant vos documents à distribuer, vos projections et vos présentoirs, assurez-vous qu’ils sont lisibles, courts et attrayants.
  • Assurez-vous que l’équipement audiovisuel est disponible et en état de marche.

Activités

C’est le temps de se détendre un peu et d’avoir du plaisir!

Les activités contribuent au succès de votre événement en faisant la promotion de votre énoncé de mission, en rassemblant des personnes diverses et en encourageant la participation, ce qui rehausse l’effet éducatif.

Les activités soutiennent et enrichissent les composantes éducatives de votre événement, mais elles ne devraient pas prendre toute la place dans le programme. Cependant, si le temps est limité et les ressources sont faibles, vous susciterez de l’intérêt et de l’enthousiasme pour votre cause en présentant quelques activités qui n’exigent pas une planification et une préparation intensives. Soyez flexible!

Suggestions pour les activités :

  • Concours d’affiches – pour le personnel, les étudiants, les patients; exposer les affiches dans un endroit bien en vue; former un panel pour les évaluer; exposer les affiches gagnantes dans un endroit central et publier le nom des gagnants dans le bulletin de votre établissement ou dans le journal; organiser une cérémonie de remise de prix.
  • Concours de slogan – mener le concours avant l’événement; faire circuler l’énoncé de mission avec l’annonce du concours; le slogan gagnant pourrait devenir votre thème principal.
  • Planche de jeu– poser des questions propices au sujet du contrôle des infections dans le cadre d’un questionnaire ou d’un jeu de cartes éclair; jeu à jouer seul ou en groupe; préparer une feuille où noter les points gagnés et remettre de petits prix.
  • Questionnaire/cartes éclair – préparer des questions portant sur les pratiques, les politiques et les procédures et demander aux personnes qui visitent votre présentoir d’y répondre; remettre des prix aux personnes qui connaissent toutes les bonnes réponses. C’est une bonne façon de vérifier le niveau des connaissances et de constater des domaines où les connaissances sont insuffisantes. Ou encore, laisser des cartes dans les salons et les salles à manger.
  • Concours de coloriage pour le service pédiatrique – concevoir une image que les enfants peuvent colorier et la photocopier; exposer les coloriages et les juger; remettre des prix au gagnant et aux autres participants.
  • Saynètes –envisager une petite présentation théâtrale où des membres du personnel écrivent et interprètent une courte saynète ou chantent une chanson qui parle du contrôle des infections, ou encore un défilé de mode de l’équipement de protection individuelle! Voici des exemples de chansons inspirées du contrôle des infections :
  • Personnage costumé – confectionner un costume de personnage associé aux microbes (p. ex. « Zoé LaSaleté » ou « L’inspecteur des infecteurs ») et visiter les sections et les départements de votre établissement. Cette démarche est particulièrement propice aux sections pédiatriques.
  • Épreuve de lavage des mains – demander aux participants de vérifier leur habileté à bien se laver les mains à l’aide d’une poudre ou d’une solution visible sous une lumière ultraviolette, que diverses entreprises peuvent vous fournir. Ou encore, leur faire porter des gants et se laver les mains avec de la peinture à doigts, de manière à voir les parties des mains qui ont été négligées.
  • Fiches du lavage des mains – demander aux participants de porter des fiches pour y indiquer toutes les fois où l’on s’est lavé les mains pendant une période de travail et mettre les fiches dans une boîte pour un tirage. Cette activité sensibilise les participants au nombre de fois où l’on devrait se laver les mains dans une journée.
  • Les mains qui soignent – prendre des photos des mains et des visages de personnes bien connues dans votre établissement et les coller sur une affiche. Les participants au jeu essaient de jumeler correctement les mains et les visages et un prix est remis au gagnant.
  • Exposants – communiquer avec vos fournisseurs locaux, qui voudraient peut-être installer un stand chez vous et qui sont de bonnes sources d’articles à donner, de macarons, etc. Tournées : organiser une tournée de votre département, de vos laboratoires, etc.; installer des présentoirs et des démonstrations. Ne pas oublier les rafraîchissements!
  • Poèmes – publier un poème sur le contrôle des infections dans le bulletin de votre établissement ou organiser un concours d’écriture de poème.
  • Mot mystère et casse-tête – publier un mot mystère ou un casse-tête dans le bulletin de votre établissement ou fournir des casse-tête à résoudre pour gagner un prix.
  • Pauses santé – les rafraîchissements sont une attraction, ce qui donne aux participants l’occasion de se rencontrer et d’échanger des informations; prévoir une pause santé avant, pendant ou après une présentation éducative, lors d’une activité ou pendant une tournée de votre département.
  • Festival du film – toute la journée ou pendant les pauses et les heures des repas, projeter de courts films de 15 à 20 minutes qui traitent du contrôle des infections. Prévoir des choses à grignoter (comme du maïs soufflé).
  • Démonstrations – prévoir des démonstrations sur des techniques spécifiques, comme l’isolement, le port de la blouse, le port du masque et le lavage des mains. Ou installer une imitation de chambre d’isolement et évaluer la technique de la personne qui y entre pour mener une « procédure » sur un patient mannequin. Donner un prix à la personne dont la technique a le moins d’erreurs.
  • Des prix et encore des prix! – prévoir des prix de présence, des prix aux gagnants de concours, des prix de participation, etc. D’excellents prix à donner sont des flacons de crème à main ou de désinfectant pour les mains, des stylos, etc.

Installer un présentoir

Un présentoir portant sur le contrôle des infections est une excellente façon de promouvoir une idée ou un thème, de fournir du matériel informatif à emporter et de promouvoir le contrôle des infections parmi le grand public. Vous pouvez installer un présentoir dans votre établissement ou ailleurs, comme dans un centre commercial, d’autres établissements de soins de santé (comme le service de santé public), à l’entrée d’un immeuble de bureaux, etc. Il peut s’agir d’un présentoir avec ou sans personnel d’animation, selon le temps et les ressources à votre disposition. Une fois obtenu, ce matériel peut servir de nouveau plusieurs fois au fil des années, donc il s’agit d’un investissement rentable pour la promotion du contrôle des infections.

Installez votre présentoir dans un endroit passant, comme un hall d’entrée, près de la cafeteria du personnel ou à l’entrée principale des patients. Assurez-vous de consulter votre service de sécurité pour connaître les restrictions de l’accès incendie (p. ex., taille, position du présentoir, etc.).

Tâchez de ne pas encombrer votre présentoir. Le matériel présenté aux tableaux d’affichage devrait faire écho au thème et à l’énoncé de mission et se présenter clairement sous des titres bien visibles. Assurez-vous de bien fixer votre matériel, car les éléments décollés ou tombés font certainement mauvaise impression. Couvrez la table d’un drap ou d’une nappe qui tombe devant la table en cachant ses pattes. Disposez les éléments de votre présentoir sur cette surface. Vous pouvez aussi y épingler des affiches au besoin.

Vous pouvez placer des macarons et des échantillons gratuits sur la table sur laquelle repose le présentoir, afin d’attirer l’attention et de piquer l’intérêt. C’est aussi un bon endroit où exposer du matériel éducatif, comme des feuilles et des dépliants informatifs. Si votre présentoir est sans personnel sur place, n’oubliez pas de revenir le vérifier régulièrement et de renouveler le stock des articles épuisés.

Activités des sections régionales partout au pays

Est-ce que vous ou vos collègues préparez des initiatives intéressantes ou différentes dans votre section régionale de l'association? Aimeriez-vous les faire connaître à d’autres? Nous serions heureux de recevoir une description de votre événement — en quoi il consistait, comment on s’est pris pour le réaliser, ce qui a bien marché et ce qu’on ferait autrement la prochaine fois — de même que tout outil utile que vous aimeriez offrir à d’autres pour aider à tenir de futurs événements. Envoyez votre résumé et vos informations au bureau principal du PCI Canada, à l’attention du webmestre.

 



Table of Contents



Affiche gagnante de 2016

Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger l'affiche.

2016FrenchPoster 

Félicitations à Lakeridge Health Infection Control Team of Oshawa, Ontario, pour la conception de l'affiche de 2016.

REMARQUE : Les droits d'auteur des affiches appartiennent à PCI Canada et il est défendu de les modifier. L'autorisation doit être sollicitée pour l'usage de cette affiche dans les publications ou les documents d'information.